Liberté d'expression VS intérêts des transnationales

En 2016, plusieurs écrans publicitaires ont été détournés pour afficher des messages contre les traités de libre-échange TTIP- CETA. Un militant est aujourd'hui poursuit et risque de la prison et de lourde amendes!

Plus de 20 organisations -dont le CNCD 11.11.11, la ligue des droits de l’homme, des syndicats ou encore des organisations écologistes et agricoles- ont publiés une déclaration de soutien

Ils affirment notamment « leur solidarité et dénoncent le caractère répressif et disproportionné de la justice envers ces actions inscrites dans la lutte contre les traités de libres-échanges. (…) Nous considérons les modes d’actions utilisés (…) comme complémentaires aux actions menées par nos organisations et qui ont contribué de faire de cette lutte aux traités de libre-échange un mouvement largement suivi et diversifié. »

La déclaration

Communiqué de presse

Le 10 avril 2019, deuxième audience du procès d’un jeune bruxellois poursuit pour des détournements d’écrans publicitaire dans le cadre des mobilisations contre les traités de libre-échange TTIP- CETA. Il risque de la prison et de lourde amendes. Plus de 20 organisations signent une déclaration de soutien et appel à un rassemblement devant le palais de justice le jour de l’audience.

Lire le communiqué

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetugfggfr adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.